Vous employez un(e) baby-sitter pour garder vos enfants. Cinq solutions existent pour diminuer le coût de la garde restant à votre charge.

1- Si le plus jeune des enfants gardés à moins de 6 ans, la CAF* ou MSA** peut prendre en charge une partie de la rémunération du baby-sitter. Le Complément de Libre Choix du Mode de Garde est une prestation prenant en charge une partie des cotisations salariales et le remboursement d’une partie du salaire versé au jeune. Son montant est calculé selon vos revenus, l’âge de vos enfants confiés, et du nombre d’enfants. 15 % du salaire au minimum restera à votre charge. Toutes les informations sont sur mon-enfant.fr (site créé par la CAF) ou sur msa.fr.

2- Quel que soit l’âge de votre enfant, vous pouvez avoir une déduction forfaitaire de cotisations sociales. Le site Pajemploi vous propose un simulateur pour en connaitre le montant.

3- En tant qu’employeur d’un(e) baby-sitter, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt sur la somme qui reste à votre charge. Plus d’informations sur impots.gouv.fr.

4- Le Chèque Emploi Service Universel préfinancé est un titre de paiement financé en tout ou partie par une entreprise, une collectivité territoriale, un comité d’entreprises… Il vous permet de rémunérer une partie ou la totalité du salaire de votre baby-sitter. Renseignements sur le site cesu.urssaf.fr.

5- La garde partagée : la personne que vous allez embaucher peut garder simultanément vos enfants et ceux d’une autre famille. La garde a lieu alternativement aux domiciles des deux familles.

* CAF : Caisse des Allocations familiales
** MSA : Mutualité sociale agricole